Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Retour sur le concours de plaidoyers du Collège de droit

Retour sur le concours de plaidoyers du Collège de droit

Vie de l’établissement
Retour sur le concours de plaidoyers du Collège de droit
Concours de plaidoyers du Collège de droit
La première édition du concours de plaidoyers du Collège de droit s'est tenue le mardi 29 juin 2021 au centre Assas

Cet évènement a fait la part belle aux talents oratoires des étudiants de troisième année du Collège de droit, au travail d'équipe, à l'esprit de camaraderie et à l'émulation.

Adossé à un enseignement de « Rhétorique: l'art de la persuasion en droit » dispensé par le professeur Nicolas CORNU-THÉNARD, à une conférence sur l'art de l'éloquence et la prise de parole en public, animée par Bertrand PÉRIER, avocat au Conseil d'Etat et à la Cour de cassation, ce concours a été précédé d'une série d'ateliers au cours desquels les étudiants ont pu effectuer en petits groupes des exercices oratoires.

Les étudiants ont préparé leurs plaidoyers en binômes, en accusation ou en défense. Trois cas juridiques ont été imaginés, chacun à partir de romans sélectionnés par l'équipe pédagogique : Carmen de Prosper Mérimée, Amok de Stefan Zweig et Les Racines du ciel de Romain Gary.

Concours de plaidoyers du Collège de droit

Le concours a débuté à 13h00 devant les jurys constitués pour chaque procès. Cette première phase a permis d'entendre tous les plaidoyers. Chaque jury a sélectionné, pour chaque procès, la meilleure accusation et la meilleure défense : départager les étudiants n'a pas été chose facile tant le concours de plaidoyers a véritablement mis au jour de nombreux talents.

À partir de 18h00, la finale a opposé en amphithéâtre douze étudiants, autour des trois procès.

Après avoir délibéré, le jury, présidé par le président Stéphane BRACONNIER et composé de l'équipe pédagogique, a désigné, pour chaque procès, le meilleur binôme : Pauline HUSSER et Gauthier DU COUËDIC pour Amok, Catherine GUYARD et Anouk MOUGIN pour Les Racines du ciel, Domitille LECORBEILLER et Pierre-Antoine MIGEON pour Carmen. Il est finalement revenu au public de choisir le binôme vainqueur.

Ce sont Catherine GUYARD et Anouk MOUGIN qui ont remporté la finale, sous de chaleureux applaudissements, pour leur magnifique plaidoyer en défense du procès de Morel dans Les Racines du ciel. Leur plaidoyer, tout en rigueur et en délicatesse, a révélé des esprits d'une grande finesse et des personnalités rayonnantes, riches de promesses.

Le concours s'est achevé par la remise des prix. Les douze finalistes se sont tous vu remettre des ouvrages de la Société de Législation comparée. Les six étudiants ayant remporté en binôme chaque procès ont reçu des ouvrages et des bons d'achat offerts par la société d'édition Les Belles Lettres ainsi qu'un volume de la revue Tribonien. Aux deux gagnantes du concours, ont été remis en plus un exemplaire de la revue Droit et littérature, éditée par Lextenso, deux bons d'achat supplémentaires des éditions Les Belles Lettres et un abonnement à la revue Tribonien.

Les organisateurs remercient sincèrement de leur soutien :

  • Madame Emmanuelle FILIBERTI, directrice des éditions Lextenso
  • La Société des éditions Les Belles Lettres
  • La Société de Législation comparée
  • La revue Tribonien

Ont été également récompensés en marge de cet évènement Léopold VILAIN et Alia KARAM, étudiants du Collège de droit et de l'École de droit, qui ont remporté le concours d'articles organisé par l'Association de ces deux diplômes autour du thème des dix ans de la question prioritaire de constitutionnalité. Des ouvrages leur ont été remis par les éditions Lextenso. Leur article, intitulé « La question prioritaire de constitutionnalité, vecteur de la hiérarchie et de la concurrence des droits », sera prochainement publié par la Revue de droit d'Assas.

Félicitations à eux !

Concours de plaidoyers du Collège de droit