Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Les enseignements de première année

Les enseignements de première année

Collège de droit
Les enseignements de première année
Retrouvez les enseignements du Collège de droit de première année

Filière Fondements du droit

Responsable pédagogique : Élodie DJORDJEVIC

Les séminaires d’Élodie DJORDJEVIC porteront sur l’État et le concept de souveraineté : à partir de l’étude des conceptions différenciées de la souveraineté et de l’État que sont celles, fondatrices, de Bodin, de Hobbes et Rousseau, de certaines critiques libérales de l’illimitation de souveraineté (Constant), comme de certaines des objections émises contre la compréhension de la politique au prisme de ce concept (Arendt), ce cours vise, tout à la fois, à éclairer les caractéristiques de l’État moderne et à mesurer la pertinence, la force et les limites du concept de souveraineté pour penser la politique et son champ, tout en permettant d’analyser de nombreux concepts communs au droit public et à la philosophie politique.
Des exempliers comprenant des extraits de textes seront distribuées au cours du séminaire, qui serviront d’appui aux séances et à la réflexion. Outre ces textes qui seront à lire et travailler avant les séances, il est très vivement conseillé aux étudiants de se procurer et de lire les deux ouvrages suivants :

  • Thomas Hobbes, Du Citoyen, trad. Ph. Crignon, Paris, GF-Flammarion, 2010
  • Jean-Jacques Rousseau, Du Contrat social, Paris, GF-Flammarion, 2012 (avec l'introduction et la présentation de B. BERNARDI)

L’objectif des séminaires d’Antoine TOUZAIN est de faire réfléchir les étudiants sur certaines problématiques actuelles autour du droit et de la justice (développement du numérique, lutte contre le dérèglement climatique, etc.), tout en mobilisant des éléments de culture générale. Les thèmes aborderont les rapports entretenus par le droit avec d’autres disciplines : économie, mathématique ou encore sciences cognitives.
Un fascicule sera remis avant chaque séminaire, comprenant des textes de droit (lois, décisions, réflexions doctrinales) et extra-juridiques (articles de presse, extraits de littérature), que les étudiants devront lire en amont pour amorcer la réflexion.

L’objectif des séminaires d’Estelle FRAGU est d’enrichir la culture juridique des étudiants en approfondissant chaque année un thème de droit privé et en l’analysant sous un angle philosophique et sociologique.
Ces connaissances extra-juridiques seront mises en pratique par les étudiants afin de comprendre les évolutions actuelles du droit, et plus particulièrement, les bouleversements qu’a connus ces dernières années le droit des personnes et de la famille.
À l’aide de documents variés (textes de sociologie et de philosophie classique, moderne ou contemporaine, jurisprudences et articles de doctrine marquants, ou encore transcriptions de plaidoiries), les étudiants seront ainsi invités à réfléchir et à débattre sur les enjeux passés et actuels des thèmes présentés. Cette année, les quatre séminaires auront pour thème général « la naissance ».

Filière International

Responsable pédagogique : Thomas GENICON

Thomas GENICON assure trois séances visant à montrer comment le droit et l’étude du droit peuvent s’inscrire dans une perspective internationale. Il est question de confronter le droit avec le phénomène des relations internationales et de comprendre le rôle que peut être amené à jouer un juriste dans un contexte international.

Plusieurs thèmes sont abordés dans cette perspective : la dialectique droit interne/droit international ou culture nationale/universalisme ; la clarification de ce que l’on entend par « droit international » ou « internationalité du droit » (quelles différences entre droit international public, droit international privé, droit global, droit supranational, droit comparé, etc. ?) ; le rôle des langues dans la construction du droit ; les différents systèmes de droit ainsi que la comparaison entre les droits (le droit comparé).

Jean-Sébastien BORGHETTI assure une séance portant sur la formation des juristes dans différents systèmes juridiques du monde.

Par la suite, à quelques exceptions près, les séances auront pour objet, tout au long de l’année, d’introduire les étudiants à 7 grands systèmes juridiques étrangers : le droit allemand, le droit anglais, le droit italien, le droit étasunien, les droits latino-américains, le droit japonais et le droit québecois. À chaque fois, la présentation sera faite par un professeur étranger, enseignant dans le système juridique considéré (voir la liste des enseignants) et aura lieu selon les mêmes modalités. L'enseignement se fera, en effet, en deux temps.

Dans un premier temps, un cours théorique présentera le système juridique dans ses grandes lignes.

Dans un second temps, l'enseignant animera un séminaire plus pratique et interactif, bâti autour d'un cas (une affaire ou un procès célèbre, une décision de justice particulièrement importante, etc.). Avant ce séminaire, l'intervenant décrira, dans une brève note écrite, le cas et le litige aux étudiants qui seront invités à préparer en avance et en petits groupes des éléments de solution.

Filière Économie-gestion

Responsable pédagogique : Muriel de FABRÈGUES

Économie

Ce cours est assuré par Nicolas FRÉMEAUX. Avant toute analyse économique du droit, dans lequel l'État a un rôle prépondérant, il est nécessaire de comprendre ce qui justifie l'intervention de l'État, et ce, quelle que soit la forme de cette intervention. L'objectif de ce cours consiste donc à comprendre comment les économistes justifient l'intervention de l'État. Pour cela, nous adoptons une approche microéconomique afin d’étudier le fonctionnement des marchés. Le cours est divisé en deux grandes parties.
Nous étudierons dans un premier temps la question de l’allocation des ressources à travers les comportements d’offre et de demande. À cette fin, seront mobilisées de nombreuses notions comme l’élasticité et le surplus. Puis, nous analyserons l’effet de certaines politiques, comme le contrôle des prix et la fiscalité, sur le fonctionnement du marché. Dans certains cas, cette intervention peut être justifiée pour des raisons d’efficacité. Nous étudierons ces motifs d'intervention à travers les exemples des externalités et des biens publics.

Gestion

Ce cours, assuré par Muriel de FABRÈGUES et Jean-Baptiste WELTÉ, a pour objectif d’initier les étudiants juristes aux notions fondamentales des sciences de gestion et en particulier de les sensibiliser à l’importance de la théorie des organisations, pour mieux comprendre le fonctionnement des entreprises. Le cours introduit les grands enjeux et notions du management dans les organisations.
Ce cours permet également de classifier les différentes structures et types d’organisation en fonction de leurs objectifs et de leurs modes d’action. Ce cours détaille les mécanismes inhérents aux organisations, et notamment la création de cultures, et de règles formelles et informelles. Il offre également des perspectives sur les théories de la motivation au travail, ainsi que du leadership.
La fin du cours d’initiation à la gestion est dédiée à la présentation d’outils de diagnostic stratégique, de gouvernance et de responsabilité sociale et environnementale.  

Évaluation

Une note finale par filière dont la moyenne constitue la note annuelle du Collège de droit.

Pour être admis en deuxième année du Collège du droit, les étudiants doivent avoir obtenu au minimum une moyenne de 13/20 au Collège de droit et de 12/20 en première année de licence.