Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Collège de droit - Vie Du College de Droit - Les Seminaires Dintegration - Le séminaire d'intégration des étudiants de première année (septembre 2022)

Le séminaire d'intégration des étudiants de première année (septembre 2022)

Collège de droit
Le séminaire d'intégration des étudiants de première année (septembre 2022)
Photo du groupe du séjour d'inégration 2022-2023 à Dijon du Collège de droit

Retour sur le séminaire d'intégration du Collège de droit des étudiants de première année (2022-2023)

Les jeudi 1er et vendredi 2 septembre 2022, la nouvelle promotion du Collège de droit a pu bénéficier d’un séminaire d’intégration organisé par l’École de gendarmerie de Dijon.

Les étudiants ont été accueillis à 11h30 par les équipes du Général HURTAULT, commandant de l’École de gendarmerie de Dijon.
Afin que les étudiants soient pleinement concentrés sur le séminaire et rencontrent leurs nouveaux camarades, une rupture numérique a été mise en place : les étudiants ont donc remis temporairement leurs téléphones aux militaires les encadrant. Puis, ils ont perçu des treillis et ont eu l'honneur d'assister à la levée des couleurs avec les élèves sous-officiers de gendarmerie que l’École forme tout au long de l’année.

Après le déjeuner, les gendarmes ont proposé, pendant quatre heures, plusieurs activités aux étudiants répartis en trois pelotons : parcours du combattant, tir, escape game et différentes mises en situation d’intervention.
Toutes ces activités ont permis aux étudiants de se rencontrer, ainsi que de créer un sentiment d’appartenance – au Collège de droit – et un esprit de cohésion – qui sera très utile durant les années d’études des étudiants et dans leur vie professionnelle.

« La création de groupes a permis aux étudiants de se rapprocher et de créer des liens forts. Les activités étaient ludiques et intéressantes. Elles nous ont permis d’échanger et donc de nous rapprocher en nous aidant à surmonter certains obstacles », témoigne Axel, étudiant de la promotion de 1re année du Collège de droit.
Pierre, l’un de ses camarades, ajoute que : « Le parcours du combattant était une activité sportive intense mais aussi, à mon plus grand étonnement, assez technique. Nous avons pu nous encourager les uns les autres et nous aider à surmonter les obstacles. Pour certains obstacles, il s’est avéré que seul le travail du groupe permettait d’avancer. On ne laisse donc personne derrière et on avance tous ensemble ! ».
« J’ai tiré pour la première fois de ma vie avec un revolver d’exercice. Les encadrants ont été particulièrement attentifs et nous ont expliqué toutes les règles nécessaires à un tir en toute sécurité. Ils nous ont aussi appris à bien nous positionner et nous ont corrigé afin d’ajuster le tir. Quelle expérience hors du commun ! » s’exclame Marius, un autre étudiant.

Le soir, les étudiants ont enfin rejoint leur lit – que certains attendaient avec impatience – après une présentation des métiers de la gendarmerie.

Le lendemain, les étudiants ont rendu leur treillis après quelques activités sportives et la matinée s'est ensuite poursuivie par deux ateliers pratiques. Le premier concernait la maîtrise sans arme d’un agresseur et le second consistait en une séance de récupération qui permettait de récupérer près d’une heure trente de sommeil en quelques minutes (Technique d'Optimisation du Potentiel). Les étudiants ont ensuite assisté à deux conférences – très interactives – apportant un aspect plus juridique à ce séminaire : la première sur l’usage légal de l’arme, la seconde portant sur la négociation et le métier de négociateur de la gendarmerie.

« Les conférences, comme la présentation des métiers la veille, abordaient des sujets variés et toujours intéressants. Elles nous ont permis de découvrir des métiers uniques, notamment celui de gendarme dans une brigade, qui recouvre en réalité plusieurs facettes ! » selon Alix, étudiante, et Mathilde, l’une de ses camarades, ajoute : « En effet, il est requis des gendarmes une certaine polyvalence dans les missions, car ils sont assez peu nombreux dans des brigades qui interviennent généralement sur de larges territoires. Le gendarme doit donc maîtriser de nombreuses compétences dans tous les domaines. »

Après le déjeuner, les étudiants ont assisté à une conférence passionnante du Colonel Éric ÉMERAUX, qui a été à la tête de l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité (OCLCH).
Louise, étudiante, a beaucoup apprécié cette conférence, très poignante, car : « Nous avons eu un aperçu du travail de cette cellule aux missions si particulières, mais pourtant si importantes. Le travail minutieux de ces gendarmes, aidés par des institutions internationales et par des associations, montre que les crimes les plus graves et atroces, même commis à l’autre bout de la planète, ne restent pas impunis. »

Après une photographie de la promotion en compagnie du Général HURTAULT et de la directrice du Collège de droit, Cécile PÉRÈS, les étudiants ont très sincèrement remercié les équipes de l'École de gendarmerie pour leur avoir offert ce séminaire exceptionnel.

Le Collège de droit, sa directrice, son équipe pédagogique et administrative et – bien évidemment – sa nouvelle promotion adressent leurs plus vifs remerciements à l'Ecole de gendarmerie de Dijon pour ces deux journées d'intégration extraordinaires !

L'intégration 2022 de Dijon en images

Photo du groupe du séjour d'inégration 2022-2023 à Dijon du Collège de droit

Photo du groupe en séjour d'intégration à Dijon 2022-2023 du Collège de droit en plein exercice