Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Collège de droit - Formation - Séjours à l’étranger

Séjours à l’étranger

Collège de droit
Séjours à l’étranger
Les étudiants du Collège de droit peuvent effectuer un séjour d’étude d’une année ou d’un semestre à l’étranger.

Les étudiants sont dispensés d’assister aux cours du Collège de droit pendant la durée de leur séjour.
Pour être admis au titre de leur année dans le Collège de droit, ils doivent rédiger un mémoire sous la direction d’un enseignant du Collège de droit de leur filière.
Les étudiants en semestre d’étude à l’étranger doivent assister aux cours du Collège de droit durant l’autre semestre.
Les étudiants concernés doivent, dès la rentrée, prendre contact avec la gestionnaire administrative du Collège de droit qui les mettra en relation avec le directeur du mémoire.

> Contacter la gestionnaire administrative du Collège de droit au sujet de votre mémoire.

Recommandations relatives aux mémoires des étudiants de la filière internationale en séjour d’étude à l’étranger

Le mémoire peut porter sur un sujet soit de droit public, soit de droit privé.
Il est effectué sous la direction : pour le droit public, du professeur Yves NOUVEL ; pour le droit privé, du professeur Cécile PÉRÈS.
Le sujet est arrêté d’un commun accord entre le directeur du mémoire et l’étudiant.
Il s’agit souvent d’un sujet de droit comparé en lien avec le séjour d’études effectué.

Les indications suivantes peuvent être données relativement au mémoire :

  • Le mémoire ne doit pas excéder 30 pages, hors annexes ;
  • Il doit comprendre une introduction, un plan et une conclusion ;
  • Il doit comprendre, en annexe, une bibliographie et un index ;
  • Les développements doivent être assortis d’un appareil bibliographique, c’est-à-dire de notes de bas de page renvoyant à des sources citées ou exploitées en corps de texte ;
  • Les citations d’auteurs doivent impérativement être mentionnées entre guillemets ;
  • Tout plagiat est naturellement interdit ;
  • Le travail doit être soigné.

Sur le fond, le mémoire doit développer une réflexion sur le sujet traité.

Le mémoire doit être remis à la gestionnaire administrative du diplôme avec copie au directeur de mémoire au mois de mai, à une date arrêtée chaque année.

Recommandations relatives aux mémoires des étudiants de la filière « fondement du droit » en séjour d’étude à l’étranger

Le mémoire peut porter sur un sujet de droit public, de droit privé ou de droit des libertés. Il a vocation à comporter une dimension théorique, philosophique ou historique significative.
Il peut être effectué sous la direction : de Mme Raphaëlle THÉRY ou des professeurs Benoît PLESSIX et François SAINT-BONNET en fonction des affinités des enseignants avec le sujet.
Le sujet est arrêté d’un commun accord entre le directeur du mémoire et l’étudiant.
Il peut s’agir d’un sujet de droit comparé en lien avec le séjour d’études effectué.
Les indications suivantes peuvent être données relativement au mémoire :

S’il s’agit d’un séjour annuel, le mémoire doit correspondre à un travail de recherche substantiel, venant se substituer à 60 heures de cours et à un grand oral. Développant une réflexion personnelle, il doit se rapprocher au plus près de canons de la rédaction académique (introduction, plan, conclusion, bibliographie et, au besoin, annexe et index ; notes de bas de page renvoyant aux sources citées ou exploitées, citations d’auteurs entre guillemets, soin apporté à l’écriture). Évidemment, tout plagiat est sanctionné.

S’il s’agit d’un séjour semestriel, un travail de substitution est demandé par le ou les enseignants dont l’étudiant aura manqué les cours. Il s’inspire de mémoire d’année mais dans une forme significativement allégée.

Le mémoire doit être remis à la gestionnaire administrative du diplôme avec copie au directeur de mémoire au mois de mai, à une date arrêtée chaque année.